Les premier-ministrables de Royal: Ayrault, Sapin, DSK et Bianco

Les premier-ministrables de Royal: Ayrault, Sapin, DSK et Bianco

Par Sylvie MALIGORNE et Suzette BLOCH   

PARIS (AFP) – Au moment où Ségolène Royal s’efforce de relancer sa campagne à dix jours du premier tour de la présidentielle, quatre hommes, très différents, sont régulièrement cités par les socialistes comme premier-ministrables si elle était élue: Jean-Marc Ayrault, Michel Sapin, Dominique Strauss-Kahn et Jean-Louis Bianco.

Ces hommes n’ont rien en commun, ni leur parcours, ni leur tempérament, mais tous sont décrits comme ayant la carrure d’un Premier ministre de Ségolène Royal.

 

Jean-Marc Ayrault, le moins connu du grand public des quatre, est cependant celui qui correspondrait le mieux à cette charge, selon les élus socialistes, quelle que soit leur sensibilité. D’abord parce que c’est un élu de terrain -il est maire de Nantes depuis 1989- et dirige le groupe socialiste à l’Assemblée nationale depuis 1997.

 

Proche de Lionel Jospin, il a été un des premiers « poids lourds » du PS à soutenir Ségolène Royal, lors de la primaire socialiste pour la candidature à la présidentielle face à Laurent Fabius et Dominique Strauss-Kahn.

 

Venu de la gauche popereniste à laquelle il a appartenu jusqu’en 1991, il s’est progressivement mué en « social démocrate raisonnable et réaliste de gauche », selon les termes du strauss-khanien Jean-Christophe Cambadélis. « C’est un social-démocrate à l’allemande », résume François Hollande.

 

Ensuite, il a adhéré très vite à la démocratie participative chère à Mme Royal, y voyant une nouvelle manière de faire de la politique, que les Français, à ses yeux, attendent.

 

Ses proches le décrivent comme « ni théoricien, ni grand commis de l’Etat, ni technocrate ». Ses détracteurs reprochent à cet ancien professeur d’allemand, qui n’a jamais exercé de responsabilités gouvernementales, d’être « terne et sans charisme ».

 

Du charisme, Dominique Strauss-Kahn en a, personne n’en doute. Dans le gouvernement de Lionel Jospin, à la tête du ministère des Finances, il avait laissé une excellente image, avant de démissionner fin 1999, mis en cause dans une affaire de conseil pour laquelle il avait été ensuite lavé de tout soupçon.

 

Réputé brillant, mais un peu dilettante, il a tout pour séduire les modérés, qu’ils soient de droite ou de gauche. N’était sa concurrence avec Mme Royal durant la primaire socialiste, il aurait tous les atouts. Certains au PS estiment que cela ne constitue pas un obstacle et rappellent que François Mitterrand avait nommé à Matignon Michel Rocard, qu’il n’appréciait guère, mais qui était populaire. D’autre y voient un inconvénient majeur.

 

Michel Sapin allie les avantages de M. Ayrault et ceux de M. Strauss-Kahn. Ancien ministre des Finances, et président de la région Centre, il a repris en main le secrétariat national du PS chargé de l’économie après la démission de Eric Besson, qu’il cumule avec ses fonctions de trésorier du parti.

 

C’est un proche du couple Hollande-Royal. Il était à l’Ena avec eux (promotion Voltaire). Jamais ses relations avec le couple ne se sont distendues. Cette confiance dont il peut se prévaloir est son plus sûr atout.

 

Quant à Jean-Louis Bianco, longtemps gardien du temple mitterrandiste -il a été secrétaire général de l’Elysée avant de devenir ministre dans les gouvernements d’Edith Cresson et Pierre Bérégovoy -, il était devenu l’homme lige de Mme Royal durant la primaire socialiste, au point d’apparaître comme incontournable.

 

Mais, depuis qu’il co-dirige avec François Rebsamen la campagne, les élus socialistes estiment qu’il a perdu de son ascendant sur la candidate PS et du coup son avantage sur ses concurrents potentiels pour Matignon.

 

.ov_frame{border:1px solid #AEB8C1;font-family:Arial;font-size:10px;color:black;}.ov_hd{padding:3px;text-align:center;background-color:;color:#191970;font-size:12px;font-weight:700;}.ov_data,.ov_data2{padding:6px;}.ov_data2{background-color:#efefef;}.ov_data_hd{font-size:110%;font-weight:700;}.ov_data_ds{}.ov_data_url{color:green;}.ov_ft{padding:3px;text-align:center;}

Laisser un commentaire